Peut-on prendre le volant après avoir fumer du CBD ?

Publié le : 01 novembre 20214 mins de lecture

Le cannabidiol ou CDB, est un cannabinoïde provenant du cannabis. Mais à l’inverse au THC, cette substance n’a pas de suite psychotrope sur votre cerveau tout en n’affectant pas votre santé. Pour cela, vous pouvez en consommer légalement, de plus que le CBD possède des vertus anesthésiantes et anti-anxiolytiques. Dans certains pays, ce produit peut être prescrit pour combattre le stress, les troubles du sommeil et l’anxiété. En France, vous pouvez acheter du CBD en magasin spécialisé ou sur Internet.

Les bienfaits du CBD

Le cannabidiol offre un effet positif sur le bien-être des preneurs, car il aide à vous sentir détendu, relaxé, et apaisé tout en régulant votre humeur via la stimulation de la libération de sérotonine et des hormones du bonheur. Cette substance vous apporte l’enthousiasme et la décontraction. Il aide à combattre les baisses d’énergie, le stress et l’anxiété. Outre cela, les gens souffrant d’insomnie témoignent de l’optimisation de la qualité de leur sommeil après avoir consommé CBD, car d’après des études, la molécule de cannabidiol qui interagit avec le système endocannabinoïde du corps, engendre une sensation de relaxation.

La législation française relative à l’usage du CBD

Contrairement au THC, le CBD n’est pas classé dans la classification des stupéfiants. L’OMS a même déclaré que le CBD ne peut pas engendrer de dépendance. Néanmoins, si la loi autorise sa consommation, il existe certaines limites. Effectivement, la teneur en THC ne doit pas dépasser 0,2 % et les jeunes ayant moins de 18 ans n’ont pas l’agrément d’acheter des produits contenant du CBD. Pour avoir des produits de qualité tout en respectant la législation française, il est conseillé de vous tourner vers des boutiques fiables.

La consommation du CBD au volant

Même si la consommation du CBD est légale, il est cependant déconseillé d’en prendre avant de conduire. En effet, les produits à base du CBD peuvent comporter du THC et lors du test salivaire réalisé par les contrôleurs, vous risquez d’être positif. Généralement, dans la salive, le THC est évincé en une heure, pourtant, il peut être repéré jusqu’à 48 heures après sa consommation. À part les conséquences juridiques que peut générer la consommation du CBD au volant, certains risques liés directement aux effets du produit sont à considérer, car ces impacts viennent plus rapidement et peuvent persister durant des heures. En plus, la relaxation éprouvée après la prise accroît les risques d’accidents, car le cannabidiol diminue la concentration tout en détendant les muscles.

La consommation du CBD au volant est donc légale, mais cela n’est pas recommandé afin d’éviter les risques juridiques et les effets néfastes sur votre santé.

Plan du site